« Il n’y a pas de solution unique à un problème dans la ville. Il existe toujours plusieurs pistes de solution [traduction libre]. »
— Charles Montgomery, auteur de Happy City

 
 
« Il faut créer un plan pour demain et non pour hier ou aujourd’hui [traduction libre]. »
— Brent Toderian, urbaniste
 
 

Pendant sa première phase, Des villes pour tous a soutenu des projets de démonstration qui ont le potentiel de contribuer à l'améliorations de nos villes à plus grande échelle. Dans sa prochaine phase, le programme mettra l’accent sur les innovations qui augmentent l’égalité, réévaluent les biens civiques communs et soutiennent l’innovation ainsi que les transformations sociale et économique des villes à plus grande échelle. 

Les inégalités sociales et économiques augmentent dans la plupart des villes canadiennes. Elles se manifestent par un manque de logements abordables, un marché du travail plus précaire, un filet de sécurité sociale qui se fragilise et une diminution de la confiance envers la capacité des gouvernements à relever ces défis. Compte tenu de la nécessité de traiter la question de l’inégalité, nous en ferons l’un des piliers de l’initiative en cours.

 
 
Les actifs civiques sont l’épine dorsale de nos villes actuelles et offrent des occasions de repenser nos villes de demain.

La réévaluation de nos biens communs, un des autres piliers essentiels, découle de l’idée selon laquelle les hôpitaux, les églises, les bureaux de poste, les écoles, les bibliothèques et autres édifices semblables désaffectés ou sous-utilisés, présentent des occasions de combler de nombreux besoins dans nos villes. Ils peuvent notamment servir d’incubateurs d’entreprises sociales, d’espaces partagés de travail ou de centres d’apprentissage intergénérationnels. Ces actifs sont l’épine dorsale de nos villes actuelles et offrent des occasions de repenser nos villes de demain.

Pour compléter le travail effectué par les villes en réponse aux défis susmentionnés, nous proposons de soutenir les interventions relatives à des occasions et à des problèmes précis dans certaines villes à l’aide des laboratoires urbains pour l’innovation et la transformation. Dans chacun des cas, un consortium composé de représentants des gouvernements, d’entreprises, d’organisations communautaires, d’universitaires et de personnes concernées se réunirait pour créer conjointement des possibilités déterminantes de changement. L’objectif de ces laboratoires serait d’améliorer la capacité de telles collaborations intersectorielles à exercer une influence mesurable et durable.

Il reste encore bien du travail et nous savons qu’aucun résultat durable ne peut être atteint sans que les organisations, les institutions et les gouvernements collaborent. Le présent rapport ne sert pas seulement de rétrospective de ce que nous avons accompli jusqu’à maintenant; il s’agit aussi d’une invitation à vous joindre à nous. Nous ne pouvons tout simplement pas y arriver sans vous. Aidez-nous à bâtir des villes pour tous dont les Canadiens, quels qu’ils soient, ont besoin et qu’ils méritent. 


Pour en savoir plus, veuillez visiter desvillespourtous.ca.